NÉPOUX Marcel, Jean

Par Delphine Leneveu

Né le 6 mars 1923 à Cognac (Charente), fusillé le 5 mai 1943 au camp de la Braconne, commune de Brie (Charente) ; menuisier ; résistant, membre du Front national et des FTPF.

Célibataire, Marcel Népoux résidait à Hiersac (Charente). Résistant, membre du Front national depuis le mois de juillet 1942, il participa à deux sabotages ayant entraîné des déraillements. Il fut également chargé des liaisons entre les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) de la Haute-Vienne et le groupe de la Gironde.
Suite au sabotage effectué sur la ligne Angoulême-Cognac-Saintes, il fut arrêté le 29 octobre 1942 à Jarnac (Charente) par la police française et la Sipo-SD pour « activité communiste, attentats et sabotages de voies ferrées ». Il fut emprisonné à Angoulême (Charente).
Le 30 avril 1943, le tribunal militaire allemand d’Angoulême (FK 887) le condamna à mort.
Marcel Népoux a été fusillé le 5 mai 1943 au camp de la Braconne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168182, notice NÉPOUX Marcel, Jean par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 4 décembre 2014, dernière modification le 11 mars 2020.

Par Delphine Leneveu

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément