BLAISSE Pierre

Par Gilles Morin

Né le 17 août 1895 à Mery-ès-Bois (Cher) ; géomètre-architecte. élu républicain socialiste puis socialiste ; maire de Mery-ès-Bois (1925-1941 ; 1944-1951), conseiller général de la Chapelle-d’Angillon (1925-1940, 1945-1967) ; président du conseil général du Cher (1945-1951).

Maire et conseiller général de La Chapelle-d’Angillon en 1925-1940, Blaisse fut tout d’abord élu sous l’étiquette Républicain socialiste le 26 juillet 1925 et en 1931, puis sous l’étiquette SFIO à partir d’octobre 1937. Révoqué de ses fonctions électives par le gouvernement de Vichy en 1941, réintégré dans ses fonctions en 1944 il fut réélu à la Libération en 1945 et était alors désigné comme Président du Conseil général de 1945 à 1951, à la tête d’une coalition socialiste-RGR. En 1949, il était confirmé avec l’appui communiste, contre les radicaux qui présentaient M. Lautissier qui refusa de faire acte de candidature. En 1951, les élus RGR prirent la présidence de l’Assemblée départementale, avec l’appui des modérés par 15 voix contre 11 à Blaisse et 2 au communiste Mérigot. BLaisse fut élu secrétaire des élus socialiste du Cher en mars 1951. Il était maire de Mery-ès-Bois en 1945-1959, et appartenait à la Commission administrative de la fédération socialiste en 1952. Il fut candidat au Conseil de la République en 1946 et 1948, puis aux sénatoriales de 1952, enfin à la sénatoriale partielle de mai 1952. Il démissionna de la SFIO en avril 1959, après ne pas avoir été désigné pour les sénatoriales et se présenta comme socialiste indépendant. Il se représenta dans les mêmes conditions en 1962 où il obtint 90 suffrages, soit 14 de plus que le candidat socialiste officiel Caron.

Marié, il était père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16819, notice BLAISSE Pierre par Gilles Morin, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 8 février 2010.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. nat., F/1a/3228. F/1cII/249. F/1cII/270. F/1cII/284. F/1cII/305. F/1cII/308. F/1cII/703. F/1cIV/151. CAC/19830172, art. 86. — Arch. OURS, correspondance Cher

Version imprimable Signaler un complément