LOBET Alfred [Pseudonymes : Fredo, Benoist]

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 26 février 1912 à Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis), fusillé le 8 juin 1944 au lieu-dit Le-Trou-de-Chirac, sur la commune de Montgueux près de Troyes (Aube) ; résistant au sein des FTPF de l’Aube.

Alfred Lobet, marié et père de deux enfants, exerçait les métiers de boulanger et cuisinier à Creney où il était domicilié, dans le quartier Est de Troyes. Une autre source indique la profession d’ouvrier bonnetier.
Dans le mouvement des Francs-tireurs et partisans (FTP), il était notamment chargé du recrutement des maquisards au même titre que Victor Caillot.
Arrêté à son domicile de Creney le 27 février 1944, il fut interné à la prison de Troyes, rue Hennequin.
Le tribunal militaire allemand FK 533, réuni à Troyes, condamna à mort Alfred Lobet le 31 mai 1944 comme franc-tireur et pour actes de terrorisme. Il a été fusillé le 8 juin 1944 sur la colline de Montgueux, à l’ouest de Troyes, avec quatorze autres camarades des FTP de l’Aube, provenant ou non de maquis. Les quinze personnes dont les noms suivent furent condamnées à mort par le tribunal militaire de Troyes le 31 mai et fusillées à Montgueux le 8 juin 1942 : Marcel Poilvé, Jean Simonneau, Henri Cabot, Marceau Leclerc, Bernard Favier Jacques Marbach, Maurice Lange, Antonio Rato, Fernand Fournet, Jean Alba, Alfred Caillot, Lucien Constant, Fernand Romanens, Dominique Bruni et Alfred Lobet.


Voir Le-Trou-de-Chirac, commune de Montgueux

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168291, notice LOBET Alfred [Pseudonymes : Fredo, Benoist] par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 8 décembre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J.-P. Besse et T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit., p. 98. – Notes Sébastien Touffu, in CDrom La Résistance dans l’Aube, AERI-CRDP Champagne-Ardenne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément