LUTHERER Eugène, Charles

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 29 novembre 1905 à Jungholtz (Haut-Rhin), fusillé comme otage le 9 mai 1942 à Clairvaux (Aube) ; communiste des Vosges.

Eugène Lutherer, marié, un enfant, vivait à Golbey (Vosges) où il était coiffeur. Chargé de la propagande dans le Parti communiste clandestin, il fut arrêté par la police française le 21 août 1941 dans son salon de coiffure, la Section spéciale du tribunal de Nancy le condamna à cinq ans de prison le 13 septembre 1941. Il fut incarcéré successivement à Épinal, Nancy, Toul puis Clairvaux (Aube).
À la suite d’un attentat ferroviaire dans la région de Caen le 1er mai 1942 contre un train de permissionnaires, 18 otages communistes internés ont été fusillés le 9 mai suivant en représailles, choisis et répartis dans plusieurs départements de la zone occupée dont l’Aube. Cinq emprisonnés de l’Aube enfermés à Clairvaux furent passés par les armes ce 9 mai 1941 : Marcel Linard, Roger Ponsardin, Lucien Chagnoux, René Cossin et Eugène Lutherer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168293, notice LUTHERER Eugène, Charles par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 8 décembre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J.-P. Besse et T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit., p. 98.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément