ROMANENS Fernand, Daniel

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 6 décembre 1921 à Romilly-sur-Seine (Aube), fusillé le 8 juin 1944 au lieu-dit Le-Trou-de-Chirac, sur la commune de Montgueux près de Troyes (Aube) ; chauffeur ; résistant, membre du maquis FTPF des Vignots.

Fernand Romanens, âgé de dix-neuf ans en 1940, était chauffeur d’automobiles et demeurait à Romilly-sur-Seine. Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO) en 1943, il intégra au début 1944 le maquis des Vignots, situé près de Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes, dans l’Yonne, aux limites de l’Aube.
Le jour de l’attaque allemande contre ce maquis, le 7 mars 1944, Fernand Romanens fut fait prisonnier avec cinq autres compagnons. Il fut interné avec ses camarades à la prison de Troyes.
Le 31 mai 1944, il fut condamné à mort par la cour martiale allemande FK 533 siégeant au palais de justice de Troyes, comme terroriste franc-tireur ayant favorisé l’ennemi de la Wehrmacht.
Il a été fusillé le 8 juin 1944 sur la colline de Montgueux, à l’ouest de Troyes, avec quatorze autres camarades des Francs-tireurs et partisans (FTP) de l’Aube, provenant ou non de maquis. Avec lui furent abattus par les pelotons d’exécution : Jean Simonneau, Henri Cabot, Marceau Leclerc, Bernard Favier Jacques Marbach, Maurice Lange, Antonio Rato, Fernand Fournet, Jean Alba, Alfred Caillot, Lucien Constant, Dominique Bruni et Alfred Lobet.
Ces condamnations à mort prononcées quatre jours avant et exécutées deux jours après le débarquement du 6 juin en Normandie soulevèrent une intense émotion à Troyes et dans l’Aube. Le Comité départemental de libération clandestin lança un appel à la population : « Laisserez-vous assassiner ces soldats de la France, coupables d’avoir fait leur devoir ? Laisserez-vous assassiner Poilvé, père de six enfants ? Toute notre énergie doit s’opposer à l’exécution de cette sentence inique. »
La CGT clandestine appela à une grève générale pour la journée du 5 juin. La grève fut très suivie, compte tenu du joug de l’Occupation, dans les usines troyennes, comme en témoignent les archives 1944 du cabinet du préfet de l’Aube.


Voir Le-Trou-de-Chirac, commune de Montgueux

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168300, notice ROMANENS Fernand, Daniel par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 8 décembre 2014, dernière modification le 29 novembre 2018.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : J.-P. Besse et T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit., p. 98. – Contribution de Sébastien Touffu, in CDrom La Résistance dans l’Aube, AERI-CRDP Champagne-Ardenne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément