LANGE Maurice, Gustave

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 24 septembre 1925 à Nogent-sur-Seine (Aube), fusillé le 8 juin 1944 au lieu-dit Le-Trou-de-Chirac, sur la commune de Montgueux (Aube) ; apprenti boucher ; FTPF groupe Patrie, au maquis de Ferreux.

Maurice Lange, apprenti boucher, était réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il rejoignit les FTP de l’Aube en intégrant en janvier 1943 le maquis de Ferreux près de Nogent-sur-Seine (Aube). Le jour de l’attaque de ce maquis par les Groupes mobiles de réserve (GMR), le 20 février 1944, il fut fait prisonnier avec cinq autres compagnons. Blessé, il fut hospitalisé du 20 au 26 février, parvint à s’échapper le 28 février mais fut repris par la Sipo-SD le 10 mars 1944.
Incarcéré à la prison de Troyes en mars 1944, il fut condamné à mort le 31 mai 1944 par le tribunal militaire allemand FK 533 réuni à Troyes comme franc-tireur et pour actes de terrorisme.
Il a été fusillé le 8 juin 1944 sur la colline de Montgueux, à l’ouest de Troyes, avec quatorze autres camarades des FTP de l’Aube, provenant ou non de son maquis.


Voir Le-Trou-de-Chirac, commune de Montgueux

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168335, notice LANGE Maurice, Gustave par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 15 décembre 2014, dernière modification le 29 novembre 2018.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J.-P. Besse et T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit. – Notes Sébastien Touffu, in CDrom La Résistance dans l’Aube, AERI-CRDP Champagne-Ardenne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément