QUIRI Paul

Par Michel Thébault

Né le 21 septembre 1919 à Strasbourg (Bas-Rhin), fusillé le 22 avril 1942 après condamnation à mort à la citadelle de Besançon (Doubs) ; journalier ; résistant.

Dossier de l’Association des familles de fusillés au MRN de Champigny-sur-Marne.

Célibataire, Paul Quiri exerçait la profession de journalier et résidait à Strasbourg, sa ville natale. Le 11 octobre 1941, il fut incorporé dans la défense passive à Strasbourg, mais décida de quitter clandestinement l’Alsace. Accompagné de Lucien Moemersheim, il se rendit en Suisse puis en zone sud. Passant à plusieurs reprises les différentes frontières présentes dans la région (frontière entre la zone annexée et la zone occupée ; ligne de démarcation entre zone occupée et zone libre ; frontière avec la Suisse), il aida des prisonniers de guerre évadés à franchir ces zones contrôlées, sans apparemment participer à un groupe structuré de Résistance.
Il fut arrêté en compagnie de Lucien Moemersheim le 5 avril 1942 près de Montreux-Vieux (Haut-Rhin), commune limitrophe du Territoire-de-Belfort, par les douaniers allemands (de toute évidence lors d’une tentative de passage de la frontière entre zone annexée et zone occupée). Accusé d’« aide à l’ennemi et aide aux prisonniers de guerre évadés », il fut incarcéré à la prison de Belfort (Territoire-de-Belfort), puis à la prison de la Butte à Besançon.
Il fut jugé à Besançon, par le tribunal militaire allemand FK 560, le 17 avril 1942, et fut condamné à mort. Il a été fusillé le 22 avril 1942, en même temps que Lucien Moemersheim, par les autorités allemandes dans l’enceinte de la citadelle de Besançon.
Son nom figure à ce titre sur le monument commémoratif « Aux Martyrs de la Résistance » établi dans la citadelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168372, notice QUIRI Paul par Michel Thébault, version mise en ligne le 10 décembre 2014, dernière modification le 13 novembre 2021.

Par Michel Thébault

Dossier de l’Association des familles de fusillés au MRN de Champigny-sur-Marne.

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément