DEFOSSEZ Yves [Pseudonyme dans la Résistance : Bobby]

Par Julien Lucchini, Laurent Thiery

Né le 15 mai 1922 à Abancourt (Nord), fusillé le 19 janvier 1944 au fort de Bondues (Nord) ; employé de bureau ; résistant, membre du réseau Alliance.

Employé de bureau à la statistique vivant à Lille (Nord), Yves Defossez était célibataire. Il était membre de l’équipe de football de l’Union sportive Curial Cambrai (Nord).
Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il entra dans la clandestinité et devint agent de renseignement pour le réseau Alliance dans le Cambrésis, sous le pseudonyme de « Bobby ». Il y fut notamment chargé de recueillir des informations sur le terrain d’aviation d’Épinay et sur la circulation des trains. Le 6 décembre 1943, il fut arrêté à Lille par la Gestapo de La Madeleine. Interrogé sur les activités de son frère, résistant, il protégea ce dernier par son silence. Inculpé d’espionnage militaire, il fut remis à la compétence de l’Abwehr d’Arras, autrement appelée « l’ange gardien des V1 » dont la mission unique était la protection des constructions spéciales destinées aux armes secrètes de Hitler en France.
Incarcéré à la prison de Loos-lès-Lille (Nord), il fut condamné à mort, le 19 janvier 1944, par le tribunal militaire spécial du 65e corps d’armée allemand et fusillé le jour même au fort de Bondues. Son corps fut exhumé le 12 septembre 1944 après le départ des nazis.
Son nom figure sur le monument commémoratif du ministère des Finances, à Paris, ainsi que sur le monument commémoratif du fort Lobau, à Bondues, et sur le monument aux morts d’Abancourt (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168478, notice DEFOSSEZ Yves [Pseudonyme dans la Résistance : Bobby] par Julien Lucchini, Laurent Thiery, version mise en ligne le 14 janvier 2015, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Julien Lucchini, Laurent Thiery

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Fonds « Michel Rousseau » (La Coupole) – Musée de la Résistance de Bondues, Ils étaient 68, 2010. – Mémorial GenWeb. – Renseignements complémentaires communiqués par le musée de la Résistance de Bondues. – Laurent Thiery, La répression allemande dans le Nord de la France (1940-1944), Lille, Presses du Septentrion, 2013, p. 239-256. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément