GMYRECK Ludwig

Par Dominique Tantin

Né le 3 septembre 1914 à Barchocin (Pologne), fusillé le 14 avril 1943 à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) ; de nationalité polonaise ; mineur ; résistant FTPF.

Domicilié à Piennes (Meurthe-et-Moselle), marié et père d’un enfant, Ludwig Gmyreck travaillait à la mine de la Mourière (Piennes). Il s’engagea dans les Francs-tireurs et partisans français (FTPF), organisation armée du Front national de lutte pour la liberté et l’indépendance de la France, mouvement de résistance dirigé par le Parti communiste français (PCF). Il était affilié au groupe Marcel Simon* de Nancy dès 1942 et participa à un groupe de sabotage.
Il fut arrêté le 11 janvier 1943 sur son lieu de travail par la police française (Sûreté) et incarcéré à la prison de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Il fut condamné à mort le 14 avril 1943 par le tribunal militaire de la Feldkommandantur 591 de Nancy et fusillé le jour même dans la forêt de Haye, au lieu-dit La Malpierre (fonds de Toul) avec Boleslaw Nadany et Édouard Marchewska.
Son nom est inscrit sur le monument des fusillés de La Malpierre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168733, notice GMYRECK Ludwig par Dominique Tantin, version mise en ligne le 21 décembre 2014, dernière modification le 25 janvier 2019.

Par Dominique Tantin

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément