MAROLLEAU Léopold, Ernest, Louis

Par Virginie Daudin, Michel Thébault

Né le 21 octobre 1908 à Coulonges-Thouarsais (Deux-Sèvres), fusillé après condamnation à mort le 5 avril 1944 au champ de tir de Biard près de Poitiers (Vienne) ; cordonnier ; résistant au sein des FTPF.

Léopold Marolleau était le fils de Léoplold, Louis, Émile Marolleau, maçon et de Lucie, Valérie, Marguerite Moreau. Marié, il résidait à Bressuire où il exerçait la profession de cordonnier. Il s’engagea dans la Résistance, recrutant des agents pour bâtir une cellule Francs-tireurs et partisans français (FTPF). Il distribua des tracts et des journaux clandestins et transporta des documents en qualité d’agent de liaison.

Les services de la Section des affaires politiques (SAP) de Poitiers l’identifia suite à l’arrestation en novembre 1943 de la responsable politique de l’organisation féminine pour les Deux-Sèvres.
Arrêté le 17 février 1944 par les services de la SAP de Poitiers dirigée par le commissaire Rousselet, il fut interné à la prison de la Pierre-Levée. Il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Poitiers (FK 677) le 31 mars 1944, et fusillé le 5 avril 1944 sur le champ de tir de Biard.
Une inscription dans le cachot n° 2 de la maison d’arrêt de Poitiers fut relevée après la guerre : « Marolleau Bressuire A mort le 31 mars 1944 fusillé le 4 avril 

_Il obtint la mention mort pour la France et reçut le statut Interné – Résistant (DIR). Son nom est inscrit sur les monuments aux morts de Bressuire et de Coulonges-Thouarsais. Son nom est inscrit sur le monument commémorant les 128 fusillés sur le champ de tir de Biard, inauguré le 8 mai 1949. Une rue porte son nom à Bressuire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168791, notice MAROLLEAU Léopold, Ernest, Louis par Virginie Daudin, Michel Thébault, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 19 janvier 2021.

Par Virginie Daudin, Michel Thébault

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 395484 et SHD Caen AVCC, AC 21 P 591797 — Arch. Dép. Vienne 1921W28 et 106 W 322 (carton dépouillé par Loïc Richard) — Au nom de la Résistance, hommage aux 128 fusillés, coll. Centre régional « Résistance & Liberté » et MIMC Office national des anciens combattants Vienne, Poitiers, 2013. — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément