MARCHAL Louis

Par Frédéric Stévenot

Fusillé le 20 février 1942 à Épinal (Vosges) ; ouvrier d’usine.

Célibataire et demeurant à Vincey (Vosges), Louis Nicolas fut arrêté pour « détention illégale d’armes ». Il ne semble pas avoir appartenu à un mouvement de résistance.
Il fut déféré devant le tribunal militaire allemand FK 591 siégeant à Épinal, qui le condamna à mort le 9 juin 1942. Un peloton d’exécution allemand le fusilla le 13 juin suivant.
Son nom figure sur le monument des fusillés, à Épinal, dans le quartier de la Vierge.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168844, notice MARCHAL Louis par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 20 février 2021.

Par Frédéric Stévenot

SOURCE : DAVCC, Caen, B VII, 0389, B VIII dossier 3, Liste S 1744, réf. 209/42, Liste S 345/42 (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément