MÉLINE Lucien, Julien

Par Frédéric Stévenot

Né le 17 avril 1901 à Gérardmer (Vosges), fusillé le 12 octobre 1943 à Épinal (Vosges) ; garagiste ; résistant, membre de l’Organisation civile et militaire (OCM) et du réseau Centurie.

Marié, père de quatre enfants et demeurant à Remiremont (Vosges), Lucien Méline y fut arrêté le 10 juillet 1943 par la Sipo-SD, pour « complicité dans la désertion de militaires allemands ». Il s’agissait en réalité d’une aide à l’évasion de soldats yougoslaves incorporés de force dans la Wehrmacht. Lucien Méline résistait au sein de l’OCM et du réseau Centurie depuis janvier 1943, et était le chef de la section locale.
Interné avec Roger Duffau et Henri Royer (arrêtés le même jour pour les mêmes motifs, mais qui n’appartenaient pas au réseau) à la prison de la Vierge à Épinal, ils furent déférés devant le tribunal militaire allemand FK 662 siégeant dans la ville, qui les condamna à mort le 4 septembre 1943.
Un peloton d’exécution allemand les fusilla le 12 octobre 1943 à Épinal.
La Délégation générale du gouvernement français dans les territoires occupés (DGTO) était intervenue en vain en sa faveur le 9 septembre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168848, notice MÉLINE Lucien, Julien par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 11 mars 2020.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES : DAVCC, Caen, B VII, 0905, B VIII dossier 4, Liste S 1744, réf. 285/43, Liste S 300/43 (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément