PICARD Pierre [fusillé]

Par Jean-Michel Adenot

Né le 8 février 1920 à Besançon (Doubs), fusillé le 27 avril 1944 à Épinal (Vosges) ; employé de bureau ; résistant au sein de l’Organisation civile et militaire (OCM).

Employé de bureau résidant 21 place de la République à Saint-Dié, Pierre Picard, fils de Joseph Picard et de Bernadette Magnin, fut arrêté par la police judiciaire française de Nancy (Meurthe-et-Moselle) dans le cadre de l’affaire de l’attaque du commissariat de Saint-Dié puis remis à leur demande aux autorités allemandes. Résistant, il était affilié à l’Organisation civile et militaire (OCM) de Saint-Dié par son chef de groupe Jean Dorner. Bien qu’amputé du bras gauche, il a participé le 25 janvier 1944, avec deux policiers complices, à l’attaque du commissariat dans le but d’y voler des tickets de rationnement. Identifiés suite à une dénonciation, Pierre Picard et dix-sept de ses camarades furent pris.
Le 26 avril 1944, avec douze autres résistants de son groupe : Jean Dorner, René Barbier, Joseph Baumeler, Paul Jacquot, Henri Ketten, Gustave Koeberlé, Jean Lalevée, Albert Leclerc, Jules Michler, René Reinstadler, Jules Schmidt, Maurice Thiébaut), Pierre Picard fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 622 d’Épinal pour « actes de franc-tireur ». Il ne fut pas autorisé à déposer un recours en grâce.
Pierre Picard a été fusillé le 27 avril 1944 à 7 heures à Épinal par les autorités allemandes, dans le quartier de la Vierge.
La Délégation du gouvernement dans les territoires occupés (DGTO) n’avait pas autorisé à formuler un recours en grâce.
Pierre Picard a été déclaré « Mort pour la France », au titre des Forces françaises de l’intérieur (FFI). Il fut homologué DIR.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168857, notice PICARD Pierre [fusillé] par Jean-Michel Adenot, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 14 décembre 2021.

Par Jean-Michel Adenot

SOURCES : DAVCC, Caen, B VII, 1072 ; B VIII dossier 5 ; Liste S 1744, 311/44, Liste S 77/44 (Notes Thomas Pouty). – SHD, Vincennes, GR 16 P 475276. — Arch.Dép. Meurthe-et-Moselle, 2101 W 13-6. — Site Internet Mémoire des Hommes (cote AC 21 P 130872). — Notes de Frédéric Stévenot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément