JACQUELIN Marcel

Par Claude Delasselle

Né le 30 septembre 1912 à Cerisiers (Yonne), fusillé sommairement par les Allemands le 20 août 1944 au champ de tir d’Egriselles, commune de Venoy (Yonne) ; habitant de Saint-Clément (Yonne), employé chez un marchand de biens de Sens (Yonne) ; résistant OCM.

Marcel Jacquelin
Marcel Jacquelin
Collection ARORY

Marcel Jacquelin était fils d’agriculteurs de Cerisiers ; après avoir été lui-même agriculteur, il vint s’installer à Saint-Clément près de Sens, où il était employé comme représentant chez un marchand de biens. Il était marié et père d’un enfant.
Il semble qu’il ait eu des activités de résistance dès 1942.
En 1943, au bureau d’embauche allemand de Sens, il s’efforçait de dissuader les jeunes gens de partir travailler en Allemagne et leur procurait des faux papiers d’identité et des planques dans des fermes de la région.
Il était en contact avec des sédentaires FTP et avec le groupe du colonel Mathis, affilié à Ceux de la Libération. Au début de 1944, il fut contacté par Lucien Austruy qui cherchait à implanter le mouvement OCM dans l’Yonne et devint probablement le chef de l’OCM icaunaise. À ce titre, il noua des relations avec les principaux responsables des autres organisations de la Résistance dans l’Yonne.
En juillet 1944, il rencontra Henri Mathelin (« Laurent »), chef d’état-major FFI de la sous-région P3. Le 12 juillet, il participa à l’une des réunions organisées par Henri Dupré, agent de l’Abwehr infiltré dans l’état-major FFI.
Le 17 juillet, Marcel Jacquelin accompagna Mathelin et son fils René à Auxerre et tomba dans le traquenard tendu par Dupré à l’Hôtel de la Fontaine.
Arrêté par les Allemands en même temps que Marcel Choupot (« Chollet »), le chef départemental FFI de l’Yonne, il fut incarcéré à la prison d’Auxerre le 18 juillet et fusillé le 20 août au champ de tir d’Égriselles.

Son nom figure sur la stèle des fusillés d’Égriselles et sur le monument des déportés et internés fusillés de l’Yonne à Auxerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168893, notice JACQUELIN Marcel par Claude Delasselle, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 23 mars 2020.

Par Claude Delasselle

Marcel Jacquelin
Marcel Jacquelin
Collection ARORY

SOURCES : AN Z6/836 (dossier 5736) et AN 72 AJ 208. — Arch. Dép. Yonne, 33J18 (registre d’écrou de la prison d’Auxerre). — Cédérom La Résistance dans l’Yonne, ARORY-AERI, 2004 (fiches « Jacquelin Marcel » et « Le traquenard de l’Hôtel de la Fontaine à Auxerre »). — Robert Bailly, Si la Résistance m’était contée, ANACR Yonne, p. 218 et 404-406.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément