LASOURCE (ou LASOURSE) André, Joseph

Par Delphine Leneveu, Annie Pennetier

Né le 24 juin 1924 à Belfort (Territoire-de-Belfort), fusillé le 2 juin 1944 à Frotey-les-Vesoul (Haute-Saône) suite à une condamnation à mort ; agent SNCF.

Fils de René Lasource et de Rosalie Haberthur, André Lasource, célibataire, résidait à Chalonvillars (Haute-Saône). Il travaillait comme auxiliaire à l’entretien à Belfort en qualité d’ouvrier tourneur. En 1942, il avait servi quatre mois dans la marine.
En 1940, il avait récupéré en forêt deux fusils de guerre et des munitions abandonnés par l’armée française qu’il avait caché chez son père.
En septembre 1943, il rejoignit le groupe de résistance Lorraine de Giromagny animé par les frères Jean et Prosper Bredmestre auquel appartenait également Maurice Charpy.
Le 13 ou 14 décembre 1943, la police ou la gendarmerie française arrêta André Lasource pour « attentat à main armée et pillage de maisons ». Le 28 avril 1944, il fut remis à la Sipo-SD puis incarcéré à Vesoul. André Lasource avait pris part à deux des cinq expéditions et portait un revolver. Il reconnut avoir transporté un paquet de poudre de 5kg et avait su ensuite leur destination, faire sauter la plaque tournante de la gare de Belfort.
Condamné à mort le 1er juin 1944 par le tribunal militaire allemand de Vesoul (FK 662), pour activité de franc-tireur, André Lasource a été fusillé, seul, le lendemain à Frotey-lès-Vesoul.
Ses trois camarades avaient été passés par les armes le 29 avril 1944.
Leurs noms sont inscrits sur la stèle commémorative de la Combe Freteuille à Frotey-lès-Vesoul, où trente-neuf hommes ont été fusillés de mai 1941 à juin 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168908, notice LASOURCE (ou LASOURSE) André, Joseph par Delphine Leneveu, Annie Pennetier, version mise en ligne le 23 décembre 2014, dernière modification le 18 mars 2018.

Par Delphine Leneveu, Annie Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Thomas Fontaine dir. Mémorial, Cheminots victimes de la répression, 1940-1945, Perrin/SNCF, 2017. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément