DUPUIS André, Marcel, Clodomir

Par Claude Pennetier

Né le 25 janvier 1895 à Ailly-sur-Somme (Somme), fusillé, peut-être comme otage, le 7 novembre 1942 à la citadelle d’Amiens (Somme) ; ouvrier d’usine ; résistant communiste.

Marié, père d’un enfant, ouvrier d’usine, syndicaliste, militant communiste clandestin, André Dupuis était un résistant FTPF de la Somme, secteur d’Ailly, depuis avril 1942.
Il fut arrêté le 31 octobre 1942 à Ailly-sur-Somme par la Feldgendarmerie, sur dénonciation, suite à différentes actions : minage de la ligne de chemin de fer à Picquigny, distributions de journaux et tracts. Détenu à la prison d’Amiens, il a été fusillé le 7 novembre 1942 à la citadelle d’Amiens. Dans son dossier du DAVCC on ne trouve aucune trace de jugement par un tribunal. Il aurait donc été exécuté comme otage, sans certitude.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168947, notice DUPUIS André, Marcel, Clodomir par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 décembre 2014, dernière modification le 17 octobre 2016.

Par Claude Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial des fusillés de la citadelle d’Amiens.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément