MARTINI Fortuné, Victorin

Par Claude Pennetier

Né le 15 avril 1895 à Cereste (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), mort sous la torture à Dijon (Côte-d’Or), le 13 novembre 1943.

Aubergiste à Fontaines (Saône-et-Loire), fils de Paul Martini, cultivateur, et de Marie Louise Brémond, Fortuné Martini s’était marié le 7 août 1920 à Blainville-sur-l’Eau (Meurthe-et-Moselle) avec Marie Joséphine Mader.

Résistant du Front national arrêté le 8 novembre 1943 à Fontaines-les-Chalon (Saône-et-Loire) suite à un attentat sur une ligne de chemin de fer, transféré à Dijon, Fortuné Martini mourut sous la torture. Son nom figure sur la plaque en l’honneur des fusillés de Dijon au carré des fusillés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168951, notice MARTINI Fortuné, Victorin par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 mars 2015, dernière modification le 11 mars 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — Arch.Dép. de la Côte-d’Or. — État civil en ligne cote 1MI5/1473, vue 355.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément