WITTENBERG Martin

Par Julien Lucchini

Né le 27 août 1880 à Battyan (Autriche-Hongrie, Slovaquie), exécuté sommairement le 19 avril 1944 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; bandagiste.

Fils de Joseph Wittenberg et de Lina née Kastenbaum, Martin Wittemberg était marié à Louise Quinsac. Juif et originaire de Strasbourg (Bas-Rhin), il s’était refugié en Dordogne, et vivait à Saint-Michel-de-Double. Le 4 avril 1944, il fut arrêté avec les autres hommes de cette commune. Si l’on en croit un rapport ultérieur du maire de la commune, il fut désigné comme otage, et fusillé le 19 avril suivant avec Eugène Strauss dans le groupe dénommé « Les 7 Israélites » au camp de Souge.
Martin Wittenberg a été inhumé au cimetière israélite du cours de l’Yser, à Bordeaux (Gironde). Son nom figure sur le mémorial des fusillés du camp de Souge.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée suivant avis du secrétariat général aux Anciens Combattants et Victimes de guerre en date du 14 avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168955, notice WITTENBERG Martin par Julien Lucchini, version mise en ligne le 14 janvier 2015, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Julien Lucchini

SOURCES : Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, op. cit. – Mémorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément