RIPERY Marcel, Joseph

Né le 19 avril 1914 à Jonquières (Vaucluse), exécuté sommairement le 14 juillet 1944 à Cadenet (Vaucluse) ; garçon de café ; résistant FFI.

Fils de Baptistin Ripery et de Marie Allègre, garçon de café à Cavaillon (Vaucluse), membre de la Résistance, Marcel Ripéry fut arrêté par les hommes de la 8e compagnie Brandebourg et conduit à leur siège, l’hôtel Splendid de Cavaillon (Vaucluse), qui leur servait aussi de prison et de lieu d’interrogatoires, souvent accompagnés de sévices. Le 14 juillet 1944, il fit partie des neuf prisonniers extraits de l’hôtel Splendid qui furent embarqués par les groupes Heinrich et Sohn partant en expédition contre le maquis de Lourmarin (Vaucluse). Ils furent fusillés, sur la route, deux par deux, non loin du village de Cadenet où furent arrêtés, au petit matin, d’autres résistants. Marcel Ripery fut abattu au quartier du Papier. L’un des prisonniers, Jean Boyer, put s’échapper. Il témoignera plus tard des circonstances de ce drame. C’est grâce à lui que l’on saura que Marcel Ripery avait fait partie de la première paire de fusillés avec Raphaël Michel MICHEL Raphaël, Paul .
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI.

Voir Site d’exécution de Cadenet (Vaucluse)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169079, notice RIPERY Marcel, Joseph , version mise en ligne le 26 décembre 2014, dernière modification le 14 juillet 2021.

SOURCES : Arch. dép. Gard, 3 U 7 252 (cour de justice de Nîmes, dossier Paolino). ⎯ Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — À consulter ultérieurement : Service historique de la Défense, Caen AVCC, AC 21 P 143674 et Vincennes GR 16 P 512398.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément