TRESCARTES (Mme)

Par Louis Botella

Ouvrière d’imprimerie ; syndicaliste des Bouches-du-Rhône.

Depuis mai 1909 au moins, Mme Trescartes représentait, avec Caroline Amblard, leur syndicat, celui des ouvrières de l’imprimerie de Marseille au sein de l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) des Bouches-du-Rhône.

Malgré sa demande d’affiliation à la FFTL (Fédération française des travailleurs du Livre), ce syndicat ne fut pas admis, en mars 1910, au sein de cette fédération professionnelle. Le syndicat resta, néanmoins, affilié à l’UCSO et Mme Trescartes continua à le représenter.

Au printemps 1912, son syndicat quitta finalement l’UCSO pour y revenir le 2 octobre de la même année. Probablement, compte tenu des différentes pressions exercées sur elle, la FFTL revint sur sa décision de non affiliation. Cette décision permit le retour du syndicat à l’UCSO. En effet, pour y appartenir, il fallait être affilié à une structure professionnelle nationale appartenant à la CGT.

Mme Trescartes ne figura plus, par la suite, parmi les représentants de son syndicat à l’UCSO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169104, notice TRESCARTES (Mme) par Louis Botella, version mise en ligne le 27 décembre 2014, dernière modification le 27 décembre 2014.

Par Louis Botella

SOURCE : L’Ouvrier syndiqué, organe officiel de l’Union des chambres syndicales ouvrières des Bouches-du-Rhône et de la Bourse du travail de Marseille, 15 mai 1909, 1er avriml 1910, 15 mai 1912, 1er janvier 1913 (BNF, Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément