MONTAGARD Désiré, Auguste

Par Jean-Marie Guillon

Né le 6 avril 1910 à Pélissanne (Bouches-du-Rhône), exécuté le 5 juillet 1944 à Monieux (Vaucluse) ; résistant.

Fils de Marius Montagard et de Marie-Louise Robert, les deux enfants du couple, Désiré et son jeune frère Maurice, non violents, célibataires tous les deux, se refusaient à porter les armes, mais ils servaient aux liaisons et au ravitaillement des maquis locaux. Ils furent arrêtés à Cavaillon où ils habitaient par les hommes de la 8e compagnie Brandebourg le 2 juillet 1944. Ils firent partie du groupe de huit prisonniers, terriblement torturés, que le groupe Heinrich tira le 5 juillet de l’hôtel Splendid de Cavaillon, siège des « Brandebourgeois », pour les exécuter sur le territoire de la commune de Monieux. Selon les habitudes de la compagnie, cette exécution accompagnait l’attaque du maquis installé près de la chapelle du hameau des Abeilles. Après que les maquisards aient pu s’échapper, les prisonniers furent abattus dans la maison qui les abritait au lieu-dit La Gabelle, puis celle-ci fut incendiée. C’est le 20 octobre 1944 que leurs corps furent retrouvés dans les décombres. Leurs obsèques eurent lieu le 1er novembre suivant en présence d’une foule considérable venue de tout le Vaucluse.
Désiré Montagard a été décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume le 5 janvier 1959.
Une stèle fut érigée par la ville de Cavaillon sur les lieux du drame.

Voir Site d’exécution Monieux (Vaucluse)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169130, notice MONTAGARD Désiré, Auguste par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 27 décembre 2014, dernière modification le 9 octobre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Gard, 3 U 7 252 (cour de justice de Nîmes, dossier Paolino). ⎯ Mémoire des Hommes SHD Caen DAVCC 21 P 379750 et 21 P 600180, Vincennes GR 16 P 427096 (nc). — Arch. privées, fonds Pétré, Livre noir pour la XVe Région, Service des recherches de crimes de guerre ennemis, 4 juillet 1945.— Cavaillon 1944. De l’ombre à la liberté, exposition Arch. municipales, août 2015 (Catalogue_expo_ombre_a_liberte-bd.pdf). ⎯ Association des amis du Musée de la Résistance et de la Déportation, La mémoire gravée. Monuments, stèles et plaques commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale dans le département de Vaucluse, Fontaine-de-Vaucluse, Musée d’Histoire, 2002.— Jean Giroud, Cavaillon se souvient 1939-1945, sl, rééd. 2015.— Guillaume Vieira, La répression de la Résistance par les Allemands à Marseille et dans sa région (1942-1944), Aix-en-Provence, thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille, 2013.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément