BOURRIENNE Lucienne, Albertine, Augusta [née Denise]

Née le 17 avril 1886 à Ernes (Calvados), massacrée le 18 août 1944 à Saint-Michel-de-Livet (Calvados) ; cultivatrice ; victime civile.

Lucienne Denise était la fille de Marius Edmond Denise, maçon et de Léonie Henriette Guesnon journalière. Domiciliée à Sainte-Marguerite-de-Viette, elle s’était mariée à Boissey canton de Saint-Pierre-sur-Dives, le 22 mai 1906 avec Ernest Bourienne, domestique.
Comme son époux, et cinq autres personnes, Lucienne Bourrienne fut victime le 18 août 1944 du massacre perpétré en représailles par des SS furieux d’avoir vu comment elle et les siens avaient accueilli quelques instants plus tôt une avant-garde de soldats anglais qui s’étaient arrêtés dans sa ferme.

Le nom de Lucienne Bourrienne ne figure pas sur le monument aux morts de Saint-Michel-de-Livet ni sur la plaque commémorative de la ferme.

Saint-Michel-de-Livet (Calvados) : massacre du 18 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169217, notice BOURRIENNE Lucienne, Albertine, Augusta [née Denise], version mise en ligne le 21 janvier 2015, dernière modification le 12 novembre 2019.

SOURCES : J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément