BOUTROIS Michel, Désiré

Par Jean Quellien

Né le 25 janvier 1925 à Caen (Calvados), exécuté le 6 juin 1944 à Caen ; ouvrier SNCF ; résistant, membre du Front national.

Fils de Charles Boutrois, mécanicien au chemin de fer, et de Louise Jeanne Porée, sans profession, comme ses deux frères aînés, Émile et Achille, le jeune Michel Boutrois s’était très tôt engagé dans la Résistance. Ouvrier au dépôt SNCF de la gare de Caen, il appartenait à l’important groupe du Front national qui s’y était formé et multiplia les sabotages sur le matériel roulant mis en réparation par les Allemands. Il fut arrêté par la Gestapo le 15 mai 1944 avec quelques-uns uns de ses camarades du quartier de Vaucelles et interné à la maison d’arrêt de Caen où il retrouva son frère Achille. Tous deux figurèrent parmi les patriotes exécutés dans cette prison le 6 juin 1944.

Son nom figure sur le monument des fusillés de Caen, ainsi que sur deux plaques commémorative des personnels SNCF de la ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169233, notice BOUTROIS Michel, Désiré par Jean Quellien, version mise en ligne le 15 janvier 2015, dernière modification le 8 février 2019.

Par Jean Quellien

SOURCES : Jean Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados. — Mémorial GenWeb. — Notes de Julien Lucchini. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément