LUCZYNSKI Kasimir

Par Michel Thébault

Né le 14 octobre 1902 à Tarnopol (Pologne, Ukraine), fusillé après condamnation à mort le 2 décembre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; résistant du réseau franco-polonais F2.

Kasimir Luczynski résidait à Toulouse (Haute-Garonne). Il était membre du réseau F2. Ce réseau (appelé « F2 », « F » pour France et « 2 » car le mouvement succédait à une organisation de renseignement des forces navales polonaises) fut implanté dès 1940 à l’initiative du gouvernement polonais en exil à Londres. En effet, après l’armistice de juin 1940, le gouvernement polonais s’exila à Londres et organisa aussitôt des réseaux clandestins polonais en France, ces réseaux disposant de leurs propres moyens de communication et étant reliés directement aux services secrets britanniques. Les premiers rapports et dépêches expédiés par le réseau partirent de Toulouse pour Londres le 15 septembre 1940.
Kasimir Luczynski fut arrêté en Haute-Garonne, le 1er juin 1943 par la Sipo-SD. Accusé d’« espionnage », il fut transféré à Paris. Il fut jugé, en même temps que plusieurs camarades du même réseau (dont Zbigniew Jablonski et Boguslaw Kieres), le 25 novembre 1943 par le tribunal militaire attaché au commandement du Gross Paris (établi à cette date rue Boissy-d’Anglas).
Il fut condamné à mort et exécuté avec ses camarades, le 2 décembre 1943, à 9 h 44, par les autorités allemandes au Mont-Valérien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169349, notice LUCZYNSKI Kasimir par Michel Thébault, version mise en ligne le 30 décembre 2014, dernière modification le 13 août 2018.

Par Michel Thébault

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément