FROSSARD Louis, Paul

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 18 décembre 1919 à Mandeure (Doubs), mort par suicide le 14 janvier 1944 à Chaumont (Haute-Marne) ; résistant du Front national, de la Résistance intérieure française et des FFI.

Maquisard, Louis Frossard fut capturé par les Allemands le 20 septembre 1942 par la polce française et interné au camp d’Ecrouves. Il s’évada de l’hôpital de Toul le 23 septembre 1943 et reprit contact avec le FTP de Haute-Saône. Il résista aussi en Haute-Marne et fit des sabotage. Arr^té sur dénonciation, emprisonné à Chaumont, il se donna la mort dans sa cellule.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué FFI, RIF et interné résistant (DIR). Son nom est inscrit sur les Monuments aux Morts de Mandeure et de Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169359, notice FROSSARD Louis, Paul par Claude Pennetier, Dominique Tantin, version mise en ligne le 30 décembre 2014, dernière modification le 30 mai 2021.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

SOURCES : Fanny Monin, "Les fusillés dans le département du Doubs de 1941 à 1944", Mémoire de master 1, Université de Franche-Comté, 2009. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenweb. — À consulter ultérieurement : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 236364 et AVCC, Caen AC 21 P 609747. — Témoignages pour ne pas oublier 1940-1945. Des communistes dans la Résistance, 1966, Brochure réalisée par la Fédération du Parti communiste du Territoire de Belfort, p. 64.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément