CREVOISIER Georges, Ferjeux

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 19 avril 1901 à Plancher-Bas (Haute-Saône), exécuté sommairement le 30 juillet 1944 à Belfort ; garagiste ; résistant de la Résistance intérieure française (RIF).

Georges Crevoisier était le fils de Ferréol Joseph et de Julia Marie Chipeaux. Il était veuf de Juliette Maria Françoise Eglin et domicilié 3 rue Charles-Goguel, à Montbéliard où il exerçait le métier de garagiste.
Originaire de Montbéliard, domicilié dans le Doubs, membre de la Résistance, Georges Crevoisier fut arrêté le 29 juin 1944 et abattu par les Allemands le 24 août 1944 à Belfort au fort Hartry "lors d’une tentative d’évasion", selon le mémorial Genweb mais l’acte de décès fait état de la mort le 30 juillet à neuf heures et demie dans l’enceinte de la caserne du Fort Hatry.
L’acte fut dressé le 31 juillet sur la déclaration de Marcel Crevoisier, 51 ans, garagiste, domicilié à Courcelles-lès-Montbéliard (Doubs), frère du défunt.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat de la Résistance intérieure française (RIF) et "Déporté et interné résistant" (DIR), dossier GR 16 P 150789 orthographié Crevoissier (nc).
Son nom est inscrit dans le Doubs à Besançon sur le monument de la Libération, à Montbéliard sur le monument aux morts et à Pierrefontaine-lès-Blamont sur le monument commémoratif de la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169375, notice CREVOISIER Georges, Ferjeux par Claude Pennetier, Dominique Tantin, version mise en ligne le 31 décembre 2014, dernière modification le 23 août 2020.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

SOURCES : Fanny Monin, "Les fusillés dans le département du Doubs de 1941 à 1944", Mémoire de master 1, Université de Franche-Comté, 2009. — MémorialGenWeb. — Introuvable sur Mémoire des Hommes.— État civil (acte de décès).— Notes de Jean-Louis Ponnavoy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable