VIGNY Clovis, Louis

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Annie Pennetier

Né le 23 avril 1895 à Crouy (Aisne) , fusillé le 30 mars 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; charpentier ; résistant FTPF d’Eure-et-Loir et de l’Eure.

Fils de Charles Isidore Vigny, 31 ans, peintre en bâtiment, et de Louise Alexandrine Fleurusse, 26 ans, manouvrière, Clovis Vigny exerçait la profession de charpentier. Il s’était marié le 16 août 1919 avec Marguerite Louise Herblin à Ézy-sur-Eure (Eure) commune limitrophe de celle d’Anet (Eure-et-Loir). Il était domicilié au 21 rue Raspail à Ézy-sur-Eure et dirigeait le groupe FTPF de sa commune auquel appartenait entre autre Edmond Signoret.
Dans le cadre de la vague d’arrestations de résistants par les polices française et allemandes renseignées par des collaborateurs, Clovis Vigny fut arrêté en décembre 1943 en un lieu inconnu pour « activité de franc-tireur ».
Incarcéré à la prison de Chartres puis transféré dans celle de Fresnes, il a été condamné à mort le 30 juillet 1941 par le tribunal militaire allemand FK 544, Abt. B de Chartres déplacé à Fresnes.
Clovis Vigny a été fusillé le 30 mars 1944 au Mont-Valérien.
Il est un des trente et un fusillés d’Eure-et-Loir le 30 mars 1944.Voir liste à Paul Esperet.
Il fut inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).
Suite au démembrement de l’organisation FTPF d’Eure-et-Loir, Georges Léger aidé du lieutenant Nivelt reconstitua un groupe dans le sud de l’Eure et lui donna le nom de « Vigny ».
Son nom est inscrit sur la Cloche commémorative du Mont-Valérien. Sur le monument aux morts d’Ézy-sur-Eure figurent également Amélie et Marguerite Vigny, mortes le 3 août 1944.

Clovis Vigny a reçu la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169702, notice VIGNY Clovis, Louis par Alain Prigent, Serge Tilly, Annie Pennetier, version mise en ligne le 15 février 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Annie Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen, VIII dossier 4, Boîte 5 (Notes Thomas Pouty). Arch. dép. Aisne, état civil de Crouy (5Mi1611, vue 13), notes Frédéric Stévenot. – J.-P. Besse, T. Pouty, Les Fusillés (1940-1944), op. cit. — Sites Internet : Association ARMREL (31 photos). — MemorialGenweb. — Abel Le Boy, "Rapport sur l’affaire des fusillés du 30 mars 1944", publié comme supplément au Bulletin de la Société Archéologique d’Eure-et-Loir, n°85, Juillet, Août, Septembre 2005, Mémoires XXXIV-I.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément