GAUCHET Fernand, Émile

Par Delphine Leneveu, Frédéric Stévenot

Né le 22 juillet 1908 à Chevremont (Territoire-de-Belfort), fusillé après condamnation le 28 novembre 1941 à Besançon (Doubs) ; préposé des douanes ; résistant, membre du réseau SR-Kléber, groupe Uranus-Lorraine.

Marié et père de deux enfants, Fernand Gauchet était domicilié dans sa commune natale, Chevremont. Il semble avoir travaillé à Metz, où il s’engagea dans la Résistance au mois en octobre 1940, au sein d’un mouvement intitulé L’Espoir français, groupe fondé dès l’été 1940 par de jeunes lycéens et étudiants de Metz et Nancy. En décembre 1940, ce groupe se rattacha au réseau Uranus, lui-même rattaché au SR Kléber (organisme de résistance spécialisé dans le renseignement militaire et à la tête d’un vaste ensemble de réseaux et sous-réseaux), appartenant au Service de sécurité militaire français. Ces réseaux fournissaient des renseignements sur les mouvements de troupes, les terrains d’aviation et la défense aérienne.
Arrêté par les autorités allemandes à Arc-et-Senans (Doubs) le 1er juin 1941 pour « espionnage » au cours d’une mission sur la ligne de démarcation, il fut interné à la prison de Besançon.
Fernand Gauchet fut condamné à mort le 19 novembre 1941 par le tribunal militaire allemand FK 560 de Besançon. Malgré une intervention en sa faveur, le 27 novembre, il a été fusillé le lendemain 28 novembre, avec André Noël, dans l’enceinte de la citadelle de Besançon.
Son nom est inscrit sur les monuments commémoratifs « Aux martyrs de la citadelle de Besançon », sur celui de Ramatuelle (Var) en l’honneur des agents des Services spéciaux, à Metz (Moselle), sur la plaque commémorative 1939-1945, aux agents des Douanes, et sur le monument aux morts de Chevremont.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169781, notice GAUCHET Fernand, Émile par Delphine Leneveu, Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 13 janvier 2015, dernière modification le 18 mars 2016.

Par Delphine Leneveu, Frédéric Stévenot

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb. – Anciens des services spéciaux de la Défense nationale, Réseau L’EspoirFrançais de Metz, bull. no 13.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément