BLANCHET Georges Charles Eugène

Par Louis Botella

Né le 5 juillet 1890 à Beaulieu [Beaulieu-les-Loches] (Indre-et-Loire) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste CGT de la Haute-Savoie.

Fils de Sylvain, journalier, et de Marie Dollet, sans profession, Georges Blanchet fut blessé au cours de la Première guerre mondiale. En 1918, son père demeurait à Loches et sa mère était décédée.

Affecté d’abord dans une usine, il partit ensuite travailler à Bourges (Cher).
Revenu à Annemasse le 22 juillet 1918, Georges Blanchet fit l’objet, dès le 2 août suivant, d’un rapport des Renseignements généraux de cette ville qui signala la création d’un syndicat CGT des ouvriers et ouvrières. Ce syndicat, dont Georges Blanchet avait pris la tête, était affilié à la Fédération CGT des métaux et regroupa alors 27 adhérents.

Il s’était marié le 4 février 1914 à Monts-sur-Guesnes (Vienne) avec Victorine Métais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169812, notice BLANCHET Georges Charles Eugène par Louis Botella, version mise en ligne le 14 janvier 2015, dernière modification le 14 janvier 2015.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Haute-Savoie, 10 M 51. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément