BAUCHOT Alfred

Par Didier Bigorgne

Né le 5 janvier 1894 à Bourg-Fidèle (Ardennes), mort le 7 janvier 1983 à Charleville-Mézières (Ardennes) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste Force ouvrière (FO) et militant socialiste ; maire de Bourg-Fidèle (1947-1965).

Fils d’un ouvrier mouleur et d’une mère au foyer, Alfred Bauchot était l’aîné d’une famille de quatre enfants (trois garçons et une fille). Il obtint le certificat d’études primaires, puis il entra à l’usine pour exerçer à son tour le métier de mouleur à Rocroi. Le 5 août 1920, à Bourg-Fidèle, il épousa Jeanne Augustine Fecourt, (née le 4 avril 1901) sans profession, qui lui donna deux filles.

Membre du syndicat CGT des Métaux, Alfred Bauchot approuva la scission provoquée par la conférence des Amis de Force ouvrière (18-19 décembre 1947). Il adhéra au syndicat des Métaux Force ouvrière qui se constitua dans les premiers jours de janvier 1948.

Alfed Bauchot militait au Parti socialiste SFIO. Élu conseiller municipal de Bourg-Fidèle le29 avril 1945 sur la liste de son parti, il occupa le poste de premier adjoint jusqu’au 19 octobre 1947, puis celui de maire jusqu’au 14 mars 1965. Il figura sur la liste des maires des Ardennes qui appelèrent à voter pour la liste du Front républicain aux élections législatives du 2 janvier 1956.
Alfred Bauchot mourut à l’hôpital de Charleville-Mézières. Il fut inhumé à Bourg-Fidèle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170036, notice BAUCHOT Alfred par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 20 janvier 2015, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. Dép. Ardennes 3M 8 et 9. — Le Réveil ardennais, 1945 à 1965. — Presse locale. — État civil de Boug-Fidèle. — Note de Jacques Yvars, petit-fils d’Alfred Bauichot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément