SAVAR Juliette [née VINCHE Juliette, Pauline]

Par Annie Pennetier

Née le 14 juillet 1901 à Créteil (Seine, Val-de-Marne), morte le 13 juin 1940 à Tremblay-les-Gonesse , Tremblay-en-France (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis) ; victime civile des combats, présentée parfois comme fusillée.

Georges et Juliette Savar
Georges et Juliette Savar

Fille de Clément Vinche, ouvrier agricole et de Clémence Amblard, domiciliés au hameau de Mesly à Créteil, Juliette Savar , sans profession, se maria à Maisons-Alfort (Seine, Val-de-Marne), le 25 octobre 1919 avec Georges Savar, gardien à la ville de Paris. Le couple partit habiter 2, chemin aux Loups à Tremblay-les-Gonesse sur la rive sud du canal de l’Ourcq. Le 13 juin 1940, lors des combats de la ligne de défense de l’Ourcq , le couple se trouvait dans la partie du Vert-Galant située sur la rive nord, où se déroulèrent les combats. Une rafale de mitrailleuse allemande tua Juliette Savar et blessa son mari ; gravement touché il dut être amputé d’une jambe. Le lendemain, les militaires allemands saisirent des otages et les fusillèrent à l’abri des regards à la Halte du Vert-Galant. Leurs corps et celui de Juliette Savar ne furent exhumés que le 25 juillet 1940.

Georges Savar, né le 18 janvier 1897, mourut, chez sa voisine, le jour de son anniversaire de l’année 1942 , des suites de ses blessures et du décès tragique de son épouse.

Le nom de Juliette Savar figure sur cette stèle commémorative "Aux otages victimes du nazisme", bien qu’elle ne fit pas partie des otages, dans les archives de Tremblay et sur le monument aux victimes civils de Villepinte.

Voir Tremblay : 14 juin 1940.

La mention "Mort pour la France" lui a été attribuée le 30 novembre 1943.

Le 11 octobre 1944, "le Comité de libération nationale, de Créteil décida de débaptiser cinq artères de la ville et de donner à ces voies les noms d’Estienne d’Orves, Gabriel Péri, Jean Jaguin, Robert Legeay et Juliette Savar pour célébrer le 21 octobre, où nombre de patriotes furent fusillés à Châteaubriant." Par délibération municipale du 8 décembre 1944, le chemin de Brévannes a été nommé rue Juliette Savar, il relie le Mont-Mesly et le quartier de l’Église.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170208, notice SAVAR Juliette [née VINCHE Juliette, Pauline] par Annie Pennetier, version mise en ligne le 30 janvier 2015, dernière modification le 24 mars 2017.

Par Annie Pennetier

Georges et Juliette Savar
Georges et Juliette Savar

SOURCES : Arch. com. Créteil. — État civil de Créteil, de Tremblay et Villepinte. — Site histoire-tremblay.org.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément