RHEM André, Eugène [Pseudonyme dans la Résistance : Rochard]

Par Jean-Luc Marquer, Annie Pennetier, Dominique Tantin

Né le 26 novembre 1912 à Paris (Ve arr.), exécuté sommairement le 21 juillet 1944 à Seyssinet-Pariset (Isère) ; sous-officier ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.)

André, Eugène Rhem était le fils de Gaston et d’Estelle, Françoise Van Teemsche.
Il épousa Anne, Françoise Rosset le 2 juillet 1938 à Grenoble (Isère).
Ils habitaient 155 cours Jean-Jaurès à Grenoble.

Sous-officier venu du 4e Rgt du Génie, il rejoignit le maquis (alias Rochard dans la clandestinité). Il faisait partie des groupes francs de l’Armée secrète.
Capturé, il fut incarcéré à Grenoble.
Le soir du 21 juillet 1944, un groupe de dix prisonniers dont faisait partie André Rhem fut extrait de la prison installée dans la caserne de Bonne à Grenoble, emmené au lieu-dit "Le Désert de l’Écureuil" sur la commune de Seyssinet-Pariset(Isère) et sommairement exécuté.
Le 22 juillet, sur l’indication de soldats allemands, les corps criblés de balles de mitraillette, furent trouvés par le maire de Seyssinet-Pariset et des habitants de la commune et enterrés au cimetière communal.

André Rhem fut ensuite inhumé au Cimetière de St Roch Grenoble, carré 19, rang 10, tombe 4832.
Il obtint la mention "Mort pour la France", fut homologué FFI-interné résistant et décoré de la médaille de la Résistance à titre posthume.

Son nom figure sur le monument commémoratif aux dix patriotes fusillés à Seyssinet-Pariset, route départementale 106b et sur le mémorial du Maquis de l’Oisans, au lieu-dit "le Pont de l’Infernet", route départementale 1091, sur la commune de Livet-et-Gavet (Isère)(mémorial de 187 noms)..



Voir : Seyssinet-Pariset


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170265, notice RHEM André, Eugène [Pseudonyme dans la Résistance : Rochard] par Jean-Luc Marquer, Annie Pennetier, Dominique Tantin, version mise en ligne le 1er février 2015, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Jean-Luc Marquer, Annie Pennetier, Dominique Tantin

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 406, 413 et 635 — Service historique de la Défense, Vincennes, GR 19 P 38/3 ; GR 16 P 508295 et Caen, AVCC, AC 21 P 647651 (à consulter). — Notes d’Isabelle Nicoladzé. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes — http://www.maquisdeloisans.fr — Geneanet

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément