ROCHEGUDE Odette [née GILBERT Odette, Marguerite]

Par Jacques Girault

Née le 14 mars 1926 à Voutezac (Corrèze) ; institutrice dans l’Aube ; militante communiste.

Fille d’un ingénieur agricole, directeur d’une école d’agriculture, d’opinions radicales-socialistes et d’une future employée du trésor, Odette Gilbert, titulaire du baccalauréat (série “Philosophie“), employée de bureau aux usines Michelin à Clermont-Ferrand, se maria en novembre 1945 à Clermont-Ferrand avec Jean-Marie Denefle. Le couple divorça. Elle devint institutrice et se remaria en décembre 1955 à Saint-Antheme (Puy-de-Dôme) avec Jacques Rochegude, né à Miliana (Algérie), divorcé, pharmacien mutualiste, militant communiste depuis 1942. Son père, ingénieur des Ponts et Chaussées, était membre de la section socialiste SFIO. Le couple avait deux enfants au début des années 1960.

Odette Rochegude adhéra au Syndicat national des instituteurs en janvier 1959.

Elle obtint sa mutation comme institutrice à l’école maternelle de Romilly (Aube). Son mari devint membre du bureau de la section du Parti communiste français.

Elle adhéra au PCF en janvier 1959 à Romilly et entra peu après au comité de la section communiste. Elle suivit le stage pour les instituteurs communistes organisé par le PCF (22 août-8 septembre 1962 à Nanterre). Membre du comité de la fédération communiste de 1964 à 1966, elle participa à la commission de l’enseignement et de la laïcité. Elle demanda à ne pas être réélue lors de la conférence fédérale de 1966.

En outre, militante du Mouvement de la Paix, elle était la secrétaire du comité de Romilly de l’Union des femmes françaises.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170278, notice ROCHEGUDE Odette [née GILBERT Odette, Marguerite] par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 février 2015, dernière modification le 2 février 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément