ROCHER Edmond, Ferdinand

Par Jacques Girault

Né le 29 mars 1911 à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vil aine), mort le 15 octobre 1996 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) ; instituteur en Ille-et-Vilaine ; militant du SNI.

Fils d’un gendarme, Edmond Rocher reçut les premiers sacrements catholiques. Elève d’un cours complémentaire à Rennes, il entra à l’École normale d’instituteurs de Rennes en 1927. Il fut nommé à Liffré, à Châteaugiron, à Louvigné-de-Bais (1934-1935). Après son mariage, il obtint des postes doubles à Saint-Etienne-en-Cogles (1935-1937), à Cherrueix (1937-1950), puis à Saint-Malo où il termina sa carrière.

Rocher, devenu agnostique, se maria uniquement civilement en juillet 1935 à Rennes avec une institutrice. Le couple eut un fils.

Il adhéra au Syndicat unitaire en 1932 qui se battait avec plus « de vigueur « pour la laïcité. A la fusion à la fin de 1935, il rejoignit le Syndicat national des instituteurs. Il fut gréviste le 12 février 1934 et le 30 novembre 1938. Sportif, il fut secrétaire puis animateur d’une société sportive à Cherrueix (gymnastique, football).

Sympathisant du Parti socialiste SFIO, il adhéra en 1935 au mouvement Amsterdam-Pleyel et vota pour le candidat socialiste aux élections législatives de 1936. Il approuva la non-intervention en Espagne.

Officier de réserve il fut mobilisé en septembre 1939 et resta en captivité en Silésie jusqu’à la fin de la guerre. Il participa à partir de 1943 au mouvement de Résistance dans l’Oflag.

A la Libération, Rocher adhéra au SNI, fut élu au conseil syndical de la section départementale du SNI et il fit partie du bureau départemental pendant quelques années s’attachant plus particulièrement à la défense de l’école laïque. Il animait toujours le mouvement sportif, assurant une chronique sportive dans la presse locale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170280, notice ROCHER Edmond, Ferdinand par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 février 2015, dernière modification le 2 février 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément