BONNIOL Gaston, Annet, Jean, Baptiste

Par Annie Pennetier

Né le 27 avril 1897 à Saint-Maurice-ès-Allier (Puy-de-Dôme), fusillé sommaire au stand de tir de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 20 décembre 1943 ; ouvrier d’usine ; résistant.

Fils de Pierre Bonniol cultivateur et de Marie Viallon, Gaston Bonniol s’était marié avec Marie Rondel le 17 septembre 1921 à Saint-Maurice-ès-Allier ; le couple avait un enfant Fernand né en 1929. Ancien combattant de la Première guerre, il était décoré de la Croix de guerre avec deux citations. En 1944, son fils était ouvrier requis comme manouvrier à l’atelier de chargement de Gravanches. Domicilié dans sa commune natale, il fut affecté spécial comme ouvrier magasinier à l’usine Michelin de Clermont-Ferrand.
Il appartenait aux Corps Francs d’Auvergne, rattachés au mouvement Combat.

Il fut pris dans une rafle au cours d’une opération des troupes allemandes contre les résistants à Saint-Maurice-ès-Allier, le 12 décembre 1943. Des responsables des MUR du Puy-de-Dôme étaient recherchés, Gaston Bonniol " était censé connaître le refuge de réfractaires à côté de chez lui". Quinze personnes furent arrêtées, le village pillé et des maisons brûlées.

Il fut conduit à la caserne du 92e RI. Le 16 décembre, une nouvelle rafle touchait cette fois Billom. Le même jour en représailles d’une attaque contre un hôtel à Clermont-Ferrand, les responsables allemands décidèrent d’exécuter une vingtaine de personnes.

Il fait partie des vingt patriotes qui ont été fusillés au stand de tir du 92 e RI, à Clermont-Ferrand, le 20 décembre 1943, après avoir été torturés. Son cercueil portait le numéro1.

Il a obtenu la mention -Mort pour la France- le 13 avril 1948,a été homologué FFI et reconnu Interné résistant IR le 21 octobre 1953.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Maurice-ès-Allier, sur le monument aux morts et la stèle commémorative 1939-1945 à Saint-Maurice-ès-Allier et sur celle du stand de tir du 92e RI à Clermont-Ferrand.

Les fusillés de la nuit du 20 au 21 décembre 1943 sont : Pierre Barnier, Roger Bonnet, Gaston Bonniol, Louis Cornuéjouls, René Coudert, Jean-Baptiste Delavet, Bruno Einstein, Lucien Erny, André Jaffeux, Gabriel Lacour,, Jean Laroche, Armand Léoty, Jacques Meunier, Jean Perrain, Paul Picard, François Pradier, Pierre Pottier, Paul Sabatier, Roger Sommevialle et François Vaure.
Ils ont tous été reconnus Morts pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170366, notice BONNIOL Gaston, Annet, Jean, Baptiste par Annie Pennetier, version mise en ligne le 5 février 2015, dernière modification le 12 avril 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— AVCC Caen, AC 21 P 26914 . — SHD Vincennes, GR 16 P 72609. — Bulletin intérieur Michelin, n°11, janvier 1945 .— Notes de Jean Darracq.— Manuel Rispal Billom 1941-1943 Éditions Authrefois, 2013.— État civil en ligne 1897, 6 E 1333.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément