SIMON Marcel

Par Delphine Leneveu, Claude Pennetier

Né le 10 septembre 1916 à Ludres (Meurthe-et-Moselle), fusillé après condamnation le 21 juillet 1942 à Champigneulles, La Malpierre (Meurthe-et-Moselle) ; comptable ; résistant, membre des FTPF.

Comptable, chef régional FTPF, Marcel Simon, résidant à Ludres, rue du Secours, fut arrêté le 24 avril 1942 sur son lieu de travail à Nancy dans le cadre de l’affaire Pacci pour « terrorisme et détention d’armes », le même jour que Hubert Weiss. Il fut accusé d’avoir des antécédents communistes et de détention illégales d’armes et munitions, des explosifs.
Condamné à mort le 20 ou 24 juin 1942 par le tribunal allemand FK 591 de Nancy, Marcel Simon a été fusillé le 21 juillet 1942 à Champigneulles. à 6 heures 42.
Marcel Simon a un homonyme qui fut chef de groupe au sein des FTPF, groupe Guy Môquet. Lui fut probablement un membre du groupe de Neuves Maisons.
Inhumé au cimetière de Préville, il fut transféré à celui de Ludres.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170587, notice SIMON Marcel par Delphine Leneveu, Claude Pennetier, version mise en ligne le 12 février 2015, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Delphine Leneveu, Claude Pennetier

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Claude Favre, La Malpierre des héros anonymes, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément