EVRARD Félix.

Par Jean Neuville

Journalier, impliqué dans une coalition en avril 1858 à Jemelle (pr. Namur, arr. Dinant).

Félix Evrard de Masbourg (aujourd’hui commune de Nassogne, pr. Luxembourg, arr. Marche) est accusé dans un procès-verbal de la brigade de gendarmerie de Marche du 5 avril 1858 d’être coauteur des « désordres » constatés lors du paiement des salaires des ouvriers occupés à la construction du chemin de fer à Jemelle, incidents qui ont lieu les 3 et 4 avril 1858.

Le 1er juillet 1858, Félix Evrard est condamné à seize francs d’amende.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170704, notice EVRARD Félix. par Jean Neuville, version mise en ligne le 16 février 2015, dernière modification le 5 janvier 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : BAYER-LOTHE J., Documents relatifs au mouvement ouvrier dans la province de Namur au XIXe siècle, IIe partie : 1849-1886, Louvain-Paris, 1969, p. 49-50 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 57).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément