GODEFROY Alfred, Désiré

Par Virginie Daudin, Michel Thébault

Né le 18 novembre 1912 à Ambillou (Indre-et-Loire) ; fusillé après condamnation le 4 juillet 1944 au champ de tir de Biard près de Poitiers (Vienne) ; ouvrier-boulanger ; résistant maquis Le Chouan A.S.

Né d’un père journalier et d’une mère sans profession, Alfred Godefroy résidait à Lésigny (Vienne).
Il appartint au groupe Le Chouan de l’Armée Secrète, fondé en mars 1944 par André Cusson. Un maquis s’organisa dans le secteur de Coussay-les-Bois (Vienne) et entreprit à partir du 6 juin 1944 une série de sabotages. Le groupe libéra de fait le village de Coussay dès le 15 juin, occupant la poste et la mairie. Un poste avancé du maquis fut établi dans le village, poste d’observation et de garde. Le 19 juin un incident avec un véhicule de la Feldgendarmerie provoqua un échange de tirs. Le lendemain 20 juin 1944, à 5 h. du matin, des troupes allemandes venues de Châtellerault (Vienne) investirent le village. Les maisons furent fouillées, les hommes rassemblés sur la place du village ; trois personnes furent arrêtées et transférées à Poitiers avant d’être déportées. Trois maquisards André Goyaud, Guy Pain et Lucien Lerat, furent arrêtés et aussitôt fusillés sommairement. Alfred Godefroy appartenant lui aussi au poste avancé, fut fait prisonnier alors qu’il tentait de s’enfuir. Emmené à la prison de la Pierre levée à Poitiers, il fut interrogé et torturé. Condamné à mort, il a été fusillé le 4 juillet 1944 sur le champ de tir de Biard.
Son corps fut inhumé dans le cimetière de Saint-Benoit (Vienne) puis transféré après la guerre dans sa commune d’origine, à Ambillou (Indre-et-Loire). Son nom est inscrit sur le monument aux morts d’Ambillou et sur le monument érigé à la mémoire des 128 fusillés sur le champ de tir de Biard, inauguré le 8 mai 1949.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170798, notice GODEFROY Alfred, Désiré par Virginie Daudin, Michel Thébault, version mise en ligne le 19 février 2015, dernière modification le 17 mars 2017.

Par Virginie Daudin, Michel Thébault

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty) — Christian Richard « Groupement Le Chouan » Michel Fontaine Editions. 2015 — Au nom de la Résistance, hommage aux 128 fusillés, coll. Centre régional « Résistance & Liberté » et MIMC Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la Vienne, Poitiers, 2013 — Site Internet Vienne Internement Résistance Déportation (VRID).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément