ROUVE Claude

Par Jacques Girault

Né 20 avril 1934 à Maraussan (Hérault), mort le 11 mai 2012 à Béziers (Hérault) ; instituteur ; militant communiste dans l’Hérault, maire de Maraussan.

Son père, ouvrier agricole, était pensionné à 100 %. Il entra en 1951 à l’École normale d’instituteurs de Montpellier et adhéra au Syndicat national des instituteurs tout en participant aux courses à pied. Titulaire du baccalauréat série “philosophie“, il effectua son service militaire à Montpellier puis à Aubagne (Bouches-du-Rhône), à partir de janvier 1958 dans les transmissions dans un régiment d’infanterie. Caporal chef, il fut réformé au bout de dix mois.

Instituteur à Cazouls-les-Béziers à son retour à la vie civile, puis à Vieussan, il se maria avec une employée des PTT, fille d’un ouvrier agricole et d’une tenancière d’un café-restaurant. Le couple eut deux enfants.

En dernière année d’ENI en 1951,Claude Rouve adhéra au Parti communiste français et à l’Union de la jeunesse républicaine de France. Secrétaire ou trésorier de la cellule communiste de Maraussan depuis 1958, de celle de Cessenon, il devint secrétaire de la section de Cazouls-les-Béziers en 1960 puis de celle de Maraussan en 1965. Il entra au comité de la fédération communiste en 1963 puis au bureau fédéral en 1964. Il y resta jusqu’en 1971, responsable du travail en direction des femmes à partir de 1965, de la main d’œuvre immigrée à partir de 1968. Il suivit l’école centrale en août 1970. Il redevint seulement membre du comité fédéral jusqu’en 1979. Il demanda, pour des raisons de santé, à ne pas être réélu. Il fut secrétaire du comité du Mouvement de la Paix de Maraussan.

Rouve, élu aux élections municipales de Maraussan en 1971, devint adjoint au maire, permanent municipal. En 1977, il était en tête de la liste d’union de la gauche et devint maire de la commune, conservant cette responsabilité jusqu’en 1989. Il était vice-président de l’association locale de parents d‘élèves.

Il fut candidat suppléant aux élections législatives dans la circonscription de Béziers-Saint Fons en 1967, en 1968, en 1973, en 1978. Il se porta candidat au conseil général dans les cantons d’Olonzac en 1964, de Saint-Chinian en 1967, d’Olonzac en 1970.

En 1989, Claude Rouve reprit un poste d’instituteur à l’école Voltaire dans les faubourgs de Béziers. Il exerçait aussi des fonctions dirigeantes dans le club de rugby de Cessenon-Maraussan.

Ses obsèques furent civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170891, notice ROUVE Claude par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 février 2015, dernière modification le 28 mars 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de la famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément