LEDOUX Suzanne, Louise, Eugénie

Par Rachel Mazuy

Née le 8 février 1892 à Paris (XIVe arrondissement) ; couturière ; kominternienne.

Née le 8 février 1892 selon l’état-civil parisien (le 7 selon les archives du RGASPI), Suzanne Ledoux était la fille de Louis Adolphe Joseph Ledoux, boucher et de Georgette Eugénie Cantrelle, passementière.
Elle adhéra au Parti communiste français le 11 novembre 1935. Au moment de quitter la France pour l’URSS, le 11 février 1938, elle militait à la cellule 1685 (XVIe arrondissement).

Permanente au Komintern, lors de l’invasion allemande d’octobre 1941, elle fut d’abord évacuée à Tachkent. Un rapport d’André Marty (en espagnol) pour Uribes du 22 janvier 1943, indiquait qu’elle faisait partie des militants du groupe français de Och (Kirghizie). Il signalait également les noms de Guessoum, Fort, Cadiche et Dubois comme appartenant au groupe français de Och.

Selon Marty, elle était la femme du Kominternien Otto Stank (495 205 6822). Il la considérait comme une "petite bourgeoise, hystérique" dont le comportement politique était lié à la "mauvaise attitude de son mari’.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article170927, notice LEDOUX Suzanne, Louise, Eugénie par Rachel Mazuy, version mise en ligne le 24 février 2015, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par Rachel Mazuy

SOURCES : RGASPI, Moscou, 517 1 1934 et 1933. — État-civil, Archives de Paris, V4E 7025.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément