BOITEAU Jane [VILPOUX-BOITEAU Jane, Marie, née LAFOND Jane]

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Née le 15 avril 1901 à Asnières-les-Bourges (Cher), morte le 15 février 1993 à Bourges ; ouvrière de la confection puis employée municipale ; militante communiste et résistante dans le Cher.

Fille d’un vigneron, François Lafond, qui fut socialiste puis communiste, Jane Boiteau créa en 1927 le syndicat CGTU de la confection de Bourges avec l’aide de Pierre Hervier. Son adhésion au Parti communiste date de 1924 ou 1928 selon les sources. Elle fit de la confection à domicile avant de travailler à l’Imprimerie ouvrière puis comme comptable chez un marchand de cycles et armes. Licenciée le 30 novembre 1938, elle travailla pendant quatre mois aux Établissements militaires avant d’être à nouveau licenciée. Elle s’occupa d’encaissement d’assurance.

Elle avait épousé en mars 1921 Pierre Boiteau, né le 10 février 1899 à Bourges.

Elle militait alors activement au sein du Comité des femmes contre la guerre et le fascisme. En 1939, elle entra à l’ETBS mais fut licenciée au bout de quatre mois pour « reconstitution d’organisation dissoute », les Jeunesses communistes. Elle s’occupa d’encaissement d’assurance.

Le couple participa à la reconstitution du Parti communiste dans le Cher. De dirigeant nationaux du PCF étant présents à la prison du Bordiot, avec Camille Berge, elle organisa l’accueil des épouses de Pierre Semard, Léon Frot et René Le Gall.
Avec Zélia Duchesne, elle participa à la propagande du Parti communiste clandestin., répartissant les tracts, les journaux, et elle collecta des fonds pour les militants arrêtés. Elle dactylographiait les journaux clandestins. En 1941, Jane Boiteau fut chargée, sous le pseudonyme de Renée, au sein du Front national d’établir les contacts entre la responsable venant de Paris, Germaine Sansoy (Françoise), et les groupes locaux. Elles se rencontrèrent à Sancerre en août 1942 et mirent en place les Comités féminin du Front national. Jane Boiteau avait des contacts à Veaugues avec Suzanne Grandfond, à Vierzon avec Madame Ouzet, et aussi à Veaugues avec Portejoie, Guyard et le garagiste Marcel Léger.

Elle fut arrêtée le 23 novembre 1943 avec son époux, à leur domicile. Conduite à Bourges, torturée, elle fut incarcérée à Tours puis à Orléans et enfin à Compiègne..

Pierre Boiteau fut déporté le 22 janvier 1944 à Buchenwald où il mourut le 11 février 1944. Jane fut déportée le 31 janvier 1944 à Ravensbrück et s’évada lors de l’évacuation des camps le 23 avril 1945.
Après la Seconde Guerre mondiale, elle fut secrétaire de mairie de sa ville natale, rattachée à Bourges.
Après-guerre, elle inquiété par la justice pour dénonciations. Elle se retrouve au procès en même temps que son tortionnaire Paoli, et est acquittée.

En 1985, Jane Vilpoux fut faite chevalier de la Légion d’honneur pour son action dans la Résistance. Elle s’était remariée août en 1953 avec Jules Vilpoux.
Son gendre, Pierre Ferdonnet dirigeant communiste du Cher, fut maire adjoint de Bourges.

Il existe une rue Pierre et Jane Boiteau à Bourges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17096, notice BOITEAU Jane [VILPOUX-BOITEAU Jane, Marie, née LAFOND Jane] par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

En 1969

SOURCES : Jean Chaumeil, Venise Gosnat, Éd. sociales, 1975. — Dix-huit, 7 juillet 1985. — La Résistance dans le Cher 1940-1944, édité par l’Association des Amis du Musée de la résistance et de la Déportation de Bourges et du Cher et le CDDP du Cher, 2004. — AERI et Association des amis du musée de la Résistance et de la Déportation, La Résistance dans le Cher, CD-ROm, 2008, fiche rédigée par Madeleine Ferdonnet et Jean-Claude Bonnin. — La Fondation pour la mémoire de la déportation, Le Livre Mémorial, op. cit. — Dix-huit, 7 juillet 1985. — État civil. — Notes de Laurent Ziegelmeyer.

ICONOGRAPHIE : La Résistance dans le Cher 1940-1944, op. cit. p.76.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément