ROUX Pierre [ROUX Roger, Pierre]

Par Jacques Girault

Né le 10 septembre 1921 à Tonneins (Lot-et-Garonne), mort le 15 novembre 2011 à Agen (Lot-et-Garonne) ; professeur dans l’enseignement technique ; militant de la CGT : militant du PCF en Lot-et-Garonne, conseiller municipal d’Agen (Lot-et-Garonne).

Fils d’un cultivateur et d’une cigarière, Pierre Roux entra à l’Ecole normale d’instituteurs d’Agen en 1938. Instituteur à partir d’octobre 1941, appelé aux Chantiers de Jeunesse en 1942, il fut requis pour le service du travail obligatoire de mars 1943 à mai 1945 effectué à Katovice.

Pierre Roux retrouva son métier d’enseignant et fut détaché dans l’enseignement technique en octobre 1945 à Agen pour enseigner les disciplines générales. Il entra à l’École normale nationale d’apprentissage de Nantes (Loire-Atlantique) et fut diplômé comme professeur technique théorique en 1948. Il enseigna le dessin industriel de janvier 1949 à sa retraite en 1981 au lycée technique d’Agen.

Il se maria en septembre 1945 à Agen avec une sténo-dactylo. Le couple eut deux filles.

Il participa à la fondation du syndicat de l’enseignement technique CGT dans son établissement et dans le département dont il resta le responsable départemental jusqu’en 1970. Parallèlement, aux côtés d’Émile Labrunie, responsable de la CGT, il fut secrétaire-adjoint de l’Union départementale CGT du Lot-et-Garonne de 1955 à 1984.

Il fut un des créateurs de la section départementale de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale. Il fut aussi élu comme administrateur de la caisse primaire départementale de l’assurance maladie sur la liste de la CGT de 1960 à 1982. Administrateur de la Caisse régionale d’Assurances maladie d’Aquitaine de 1970 à 1980, il représentait la CPAM et la CRAMA dans les conseils d’administration des deux hôpitaux d’Agen, de celui de Tonneins, du centre pour enfants handicapés de Layrac. Il était aussi administrateur de la Fédération des œuvres laïques du Lot-et-Garonne.

Pierre Roux adhéra au Parti communiste français en juin 1945. Membre du bureau de la section communiste d’Agen, il entra directement au bureau de la fédération en 1957, responsable de la lutte pour la paix à partir de 1963. Il devint membre du seul comité fédéral vers 1973.

Aux élections municipales de 1971, Pierre Roux fut élu conseiller municipal. Il fut à nouveau candidat en 1977 sur une liste d’union de la gauche.

Suppléant du candidat du PCF aux élections législatives de 1968 dans la circonscription d’Agen, candidat au Conseil général dans le canton de Laplume en 1967, Roux arriva en quatrième position avec 300 voix. Il fut à nouveau candidat en 1970.

Parallèlement, militant du Mouvement de la Paix, Pierre Roux en fut le secrétaire départemental de 1963 à 1970. Il animait aussi l’association France-URSS.

Retraité, il s’occupa de la défense des retraités. Actif lors de la création de la Mutuelle interprofessionnelle et familiale du Lot-et-Garonne, il en assura la présidence jusqu’en 2000.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171187, notice ROUX Pierre [ROUX Roger, Pierre] par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 mars 2015, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément