ROUZAUD Léon [ROUZAUD Urbain, Léon]

Par Jacques Girault, Gilles Morin

Né le 8 mars 1906 à Roquecourbe (Tarn), mort le 3 septembre 1978 à Cessenon (Hérault) ; instituteur, directeur de CEG ; militant socialiste SFIO dans le Tarn ; adjoint au maire de Castres (Tarn).

Fils d’un chauffeur-serrurier, Léon Rouzaud, élève de l’école primaire supérieure de Castres, entra à l’Ecole normale d’instituteurs d‘Albi. Il occupa plusieurs postes d’instituteur dans le Tarn et se maria en septembre 1928 à Saint-Sulpice (Tarn) avec une institutrice. Instituteur à l’école Villegoudon à Castres au début des années 1950, il devint directeur de l’école du centre à Castres au milieu des années 1950 et conserva cette fonction au collège d’enseignement général où il resta jusqu’à sa retraite. Il anima des associations laïques de la ville, participa à la création de cantines scolaires, du patronage laïque et du centre aéré de Lostanges.

Militant socialiste SFIO, Léon Rouzaud écrivit à la direction du Parti socialiste SFIO en novembre 1945 pour demander de s’opposer à de Gaulle. Membre du comité exécutif fédéral en février 1953, il fut désigné secrétaire de la fédération SFIO en avril 1956 et le demeura jusqu’en 1961. Il représenta régulièrement sa fédération aux réunions nationales du parti. Il fut à plusieurs reprises, durant la guerre d’Algérie , rapporteur de la commission sur les indisciplines parlementaires aux conseils nationaux de septembre 1957, décembre 1957 et avril 1960, et au conseil national extraordinaire du 22 décembre 1960. Il siégea à la commission de réintégration aux congrès de 1958, 1960, 1961 et au congrès extraordinaire de décembre 1960.

Léon Rouzaud, candidat aux élections cantonales de 1949 à Labruguère, fut élu conseiller municipal et adjoint au maire de Castres durant deux mandats, de 1947 à 1959.

Retraité, il présida l’association des Délégués départementaux de l’Éducation nationale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171198, notice ROUZAUD Léon [ROUZAUD Urbain, Léon] par Jacques Girault, Gilles Morin, version mise en ligne le 2 mars 2015, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jacques Girault, Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/251, 280, 316, 563. — Arch. Mun. Castres (Elodie Baumes). — Bulletin intérieur de la SFIO, n° 108, 117, 119. Correspondance Tarn, archives de l’OURS. Profession de foi, élections législatives de 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément