ROYER Marcel, Charles, Eugène, Félix. Alias dans la Résistance Ramequin André

Par Gilles Morin

Né le 28 mai 1910 à Paris (Ve arr.), mort le 22 décembre 2007 à Quillan (Aude) ; instituteur ; résistant ; militant socialiste dans l¹Ain.

Fils d’un facteur-receveur des postes et d’une couturière, Marcel Royer, instituteur, se maria le 10 août 1932 à Parcey (Jura) avec une institutrice.

Il fut un des organisateurs de la Résistance dans les Dombes sous le pseudonyme de Ramequin André. Chef du groupe franc André, il fut homologue membre des Forces françaises combattantes et des FFI, et obtint la médaille de la Résistance.

À la Libération, il devint directeur de la Confédération générale agricole et de L’Ain agricole. À l’issue de son détachement ministériel en 1950, il reprit son poste d’instituteur mais continua de s’intéresser au mouvement paysan et plus particulièrement à l’Association départementale pour l’enseignement agricole. Il présida l’Œuvre laïque des colonies de vacances de l’Ain en 1956.

Militant socialiste SFIO, Marcel Royer fut candidat aux élections législatives du 2 janvier 1956 dans l’Ain, en deuxième position sur la liste socialiste SFIO. Correspondant d’André Seurat, animateur du comité socialiste d’études et d’action pour la paix en Algérie, il soutenait la minorité Édouard Depreux-Robert Verdier en 1958. Il démissionna de la SFIO en février 1959 et dût adhérer au Parti socialiste autonome.

Divorcé, Marcel Royer se remaria le 25 avril 1963 à Toulouse (Haute-Garonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171212, notice ROYER Marcel, Charles, Eugène, Félix. Alias dans la Résistance Ramequin André par Gilles Morin, version mise en ligne le 3 mars 2015, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/216. — SHD Vincennes, GR 16 P 526641. — Archives A. Seurat. — Archives OURS, fédération de l¹Ain. — Arch. FJJ, fonds Mauroy, dossier fédérations, n° 106. — Le Travailleur de l’Ain, 24 décembre 1955. — Profession de foi, législatives de 1956. — Notes de Jean Battut, Alain Dalançon et Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément