TASSILE Lauro, Léonildo

Par Michel Germain, Annie Pennetier

Né le 25 septembre 1922 à Pocenia (Italie), fusillé le 8 avril 1944 à Sévrier (Haute-Savoie) par les Groupes mobiles de réserve (GMR) ; ébéniste ; résistant FTP et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Sa mère, Marie Louise Zannini, était la femme de Gelendo Tassile, antifasciste italien. Lauro arriva en France et vécut à Annemasse (Haute-Savoie), où il était ébéniste.
Lauro Tassile avait un frère, [Renato (René)>232160], qui avait été tué 24 mars 1944 par les GMR dans une embuscade au Carroz d’Aràche.
Lauro était entré dans la Résistance et les F.T.P. (Patrouille Blanche commandée par Paul Benest en 1943. Il avait été arrêté, avec trois autres maquisards, le 21 mars 1944 à Taninges au cours d’une opération de récupérations, pour laquelle ils avaient été dénoncés. Cet ancien coureur cycliste du Vélo club d’Annecy fut officiellement condamné (sans preuves) pour le meurtre du gendarme Armini.
Lauro Tassile, alias Malaise Albert, résistant torturé à l’Intendance d’Annecy (Haute-Savoie), fut condamné à mort par la cour martiale (lois du 20 janvier et 11 février 1944 du gouvernement de Vichy) qui se tint le 8 mars 1944, à Annecy, à la villa Mary, centre de commandement des forces françaises du maintien de l’ordre.
Le 8 mars, cinq résistants furent passés par les armes par un peloton de GMR près des fours à chaux à Sévrier ; les exécutions précédentes à Annecy ayant ému et indigné la population annécienne.
Lauro Tassile a été inhumé dans le carré militaire du cimetière Lovenchy d’Annecy. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif des onze fusillés de Sévrier et sur le monument aux morts d’Annemasse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171243, notice TASSILE Lauro, Léonildo par Michel Germain, Annie Pennetier, version mise en ligne le 5 mars 2015, dernière modification le 26 septembre 2021.

Par Michel Germain, Annie Pennetier

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 562712 et Caen SHD/AVCC, AC 21 P 680404 (à consulter). — AERI-Haute-Savoie, Fonds Michel Germain. – Mémorial GenWeb. — Mémoire des Hommes. — Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément