BUFFARD Arsène, Léon

Par Annie Pennetier

Né le 28 juin 1918 à Saint-Laurent (Haute-Savoie), fusillé le 20 mars 1944 à Sévrier (Haute-Savoie) par les Groupes mobiles de réserve (GMR) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Domicilié à Saint-Laurent, Arsène Buffard, résistant torturé à l’Intendance d’Annecy (Haute-Savoie), a été condamné à mort par la cour martiale (lois du 20 janvier et 11 février 1944 du gouvernement de Vichy) qui se tint le 20 mars 1944, à Annecy, à la villa Mary, centre de commandement des forces françaises du maintien de l’ordre. Le 8 mars, cinq résistants furent passés par les armes par un peloton de GMR près des fours à chaux à Sevrier ; les exécutions précédentes à Annecy avaient ému et indigné la population annécienne.
Le 20 mars Arsène Buffard, Jacques Lelièvre , Julien Mouille , Louis Pinaud et Jean Moënne ont été passés par les armes.
Le nom d’Arsène Buffard est inscrit sur le monument commémoratif des onze fusillés de Sévrier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171247, notice BUFFARD Arsène, Léon par Annie Pennetier, version mise en ligne le 5 mars 2015, dernière modification le 15 avril 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : AERI-Haute-Savoie, Fonds Michel Germain. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément