BOITEUX Arthur, Alfred

Par Annie Pennetier

Né le 21 mai 1924 à Voujeaucourt (Jura), fusillé le 22 février 1944 à Annecy (Haute-Savoie) par les Groupes mobiles de réserve (GMR) ; marchand de bois ; résistant FFI.

Arthur Boiteux, nommé également Perillat-Boiteux, a été arrêté le samedi 5 février, jour de marché à Thônes, dans le cadre d’une rafle de vingt personnes effectuée par la Milice et les GMR. Incarcéré à Annecy, aux Marquisats, centre social d’accueil des étrangers créé par l’État français et installé dans un hôtel situé à la sortie de la ville, il a été condamné à mort par la cour martiale de l’État français qui se tint le 21 février 1944, à Annecy, à la Villa Mary, centre de commandement des forces françaises du maintien de l’ordre.
Le 22 février, huit résistants, dont Paul Dumoulin et Émile Paille, arrêtés ensemble, furent passés par les armes par un peloton de GMR du groupement Bretagne et de Gardes mobiles sur le champ de tir à Annecy.
Les huit fusillés sont :Noël Bastien, Roger Bigaud, Arthur Boiteux, Roger Bouveret, Pierre Canali, Paul Dumoulin, Émile Paille et Gérard Van Opstal.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif aux treize fusillés d’Annecy, rue Marius-Vallin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171266, notice BOITEUX Arthur, Alfred par Annie Pennetier, version mise en ligne le 5 mars 2015, dernière modification le 25 septembre 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : AERI-Haute-Savoie, Fonds Michel Germain. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément