LAMISSE Jean-Pierre

Par Robert Kosmann

Né en 1946 ; ouvrier spécialisé chez Renault à Billancourt (1966-1987) puis régleur sur machine ; syndicaliste CGT, délégué du personnel (1977-1987) ; militant communiste.

Après l’obtention du Certificat d’études primaires, Jean-Pierre Lamisse devint apprenti pâtissier à Paris (XIe arr.) pendant quatre années. Il fut embauché en 1966 au département 38 chez Renault à Billancourt, comme ouvrier spécialisé ; ses deux parents parents travaillaient déjà dans l’usine. Il fut tout d’abord employé à l’emboutissage puis au soudage et en tôlerie où il devint régleur-monteur P1. Il adhéra à la CGT pendant la grève de 1968 et s’estimait satisfait des résultats obtenus à l’issue du conflit. Il adhéra au PCF en 1976, pendant la grève du département 38. Il fut élu délégué du personnel en 1977 et parallèlement représentant CGT au Comité d’entreprise

Sa carrière professionnelle fut interrompue en septembre1986 par son licenciement à la suite de l’affaire dite des « Dix de Billancourt » dont il faisait partie avec Jean-Pierre Quilgars*, Claude Jaguelin*, Pierre Léri*, entre autres. La CGT et le PCF menèrent, seuls en tant qu’organisations, une vive campagne pour leur réintégration pendant trois années. Malgré un soutien militant associé à de très nombreuses manifestations et accompagné de la publication de l’ouvrage La machination, la campagne ne déboucha pas sur une mobilisation de masse dans l’usine. À la suite d’une bataille juridique de 42 mois, conclue par la décision de la Cour d’appel de Versailles puis de la Cour de cassation (décembre 1989), les dix délégués, dont Jean-Pierre Lamisse, ne furent pas réintégrés.

Sur le plan personnel il était resté célibataire en 1987 et vivait chez ses parents.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171292, notice LAMISSE Jean-Pierre par Robert Kosmann, version mise en ligne le 2 mars 2016, dernière modification le 2 mars 2016.

Par Robert Kosmann

SOURCES : Arch. PCF, section Renault. ─ Nombreux articles dans l’Humanité, entre 1986 et 1989, en particulier « À la porte du département 38 » Humanité 10/10/1987 ». ─ Pierre Agudo, La machination, imprimerie CGT Renault, 1989. – Virginie Linhart, « Les dix de Renault Billancourt, les enjeux d’une mobilisation d’appareil », Revue Française de sciences politiques, 1992, vol. 42, n°3, pp. 375-401.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément