SIPOS Adalbert, Aladar

Par Roger Barralis

Né le 13 février 1921 à Budapest (Hongrie), exécuté sommairement le 19 août 1944 à Clamart (Seine, Hauts-de-Seine) ; tourneur sur métaux ; résistant FFI.

Tourneur sur métaux, Adalbert Sipos était domicilié 50 avenue de Chevreuse à Clamart . Agent de liaison de la défense passive, il était soldat FFI dans le réseau des Ardents , groupe de Clamart.

Le 19 août 1944, l’ordre de soulèvement parisien est donné. Le Comité local de libération de Clamart décide de s’emparer de la mairie de Clamart, puis d’attaquer les Allemands dans les bois de Clamart, au lieu-dit le Tapis Vert. La riposte est immédiate et les F.F.I. sont encerclés. Après deux heures de combat, Adalbert Sipos fait partie d’un groupe de 4 résistants (avec le brigadier Henri Gros, Georges Lionnet et Michel Weishaar) qui protège la retraite ; poursuivis et faits prisonniers au lieu-dit "Soleil Levant" à côté de l’école du jardin parisien, ils sont aussitôt fusillés, de même qu’une famille de promeneurs (voir Jean Schmauder)). Adalbert Sipos obtint la mention "Mort pour la France" (21 décembre 1944). Un monument aux morts et une plaque municipale honorent les noms des 14 personnes tuées le 19 août 1944 à Clamart (6 morts au combat, et 8 fusillés).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171334, notice SIPOS Adalbert, Aladar par Roger Barralis, version mise en ligne le 8 mars 2015, dernière modification le 17 janvier 2019.

Par Roger Barralis

SOURCES : Arch. Com. Clamart. — Archives du Souvenir Français de Clamart.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément