RETIÈRE Joseph, Marie, Donatien

Par Annie Pennetier

Né le 1er avril 1920 à Ancenis (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé après condamnation à mort le 29 juin 1944 au château de La Bouvardière, commune de Saint-Herblain (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; résistant FFI, maquis de Saffré (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Joseph RETIÈRE
Joseph RETIÈRE

Fils de Joseph Rétière, employé de chemin de fer, et de Marie Louise Béranger, ménagère, Joseph Retière s’ était marié le 27 février 1943 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) avec Marie Julienne Morel. Il était domicilié 58 boulevard de Saint-Aignan à Nantes, la famille se replia à La Varenne, commune des Touches.
Résistant FFI et membre du maquis de Saffré, il fut arrêté par la Wehrmacht le 28 juin 1944 lors de l’attaque de son maquis par les forces allemandes.
Comme l’ensemble des Forces françaises de l’intérieur, le maquis de Saffré se mobilisa en juin 1944 atteignant environ trois cents hommes, insuffisamment armés, dirigés par Maurice Gimbal qui était le commandant militaire du camp lui-même sous les ordres du colonel Kinley et de Michaud. Le 28 juin 1944 plus de mille cinq cents soldats allemands, aidés de miliciens français, attaquèrent le maquis qui compta treize tués au combat, certains blessés étant achevés, et des dizaines d’arrestations.
Le lendemain 29 juin 1944, le tribunal militaire allemand de Nantes FK 518 siégea au château de La Bouvardière et condamna à mort trente-cinq maquisards. Vingt-sept, dont Joseph Retière, ont été exécutés le soir même sur place et deux ont été fusillés le 13 juillet 1944 à la prison Lafayette de Nantes. Les six autres furent déportés, seuls deux d’entre eux revinrent.
Joseph Retière a été fusillé à 23 h 30, et il chanta la Marseillaise avec ses camarades Henri Moreau, Jean Pouty et Paul Tiger qui eux furent exécutés à 23 h 23.
Joseph Retière fut homologué interné résistant (DIR) et FFI ; il reçut la Médaille de la Résistance par décret du 24 avril 1946, JO du 17 mai 1946.
Le nom de Joseph Retière est inscrit sur la plaque commémorative du maquis à Saffré, dans l’oratoire construit auprès du monument commémoratif inauguré par le général de Gaulle le 11 juin 1950.

SAFFRÉ- SAINT-HERBLAIN (Loire-Atlantique) : 28-29 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171632, notice RETIÈRE Joseph, Marie, Donatien par Annie Pennetier, version mise en ligne le 21 mars 2015, dernière modification le 26 octobre 2021.

Par Annie Pennetier

Joseph RETIÈRE
Joseph RETIÈRE

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744 (Notes de Thomas Pouty), AC 21 P 530494. — SHD Vincennes GR 16 P 506733 (nc). — Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1694 W 18. — Briac Le Diouron (commandant Yacco) Soldats de l’Ombre 1939-1944, Perraud-Charmantier, 1946 : liste des victimes. — Site de la commune de Saffré. — État civil. — MémorialGenWeb. — Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément